Université de BordeauxCluster of excellence

Le logement des travailleurs saisonniers : étude prospective pour une résidence mobile

Le logement des travailleurs saisonniers : étude prospective pour une résidence mobile

Comment penser un logement adapté au profil spécifique des travailleurs saisonniers, qui puisse améliorer leur quotidien tout en s’inscrivant dans une démarche de
valorisation socio-économique d’un territoire et de ses acteurs? Comment assurer la faisabilité d’une telle résidence saisonnière sur tous les plans (économique, juridique, technique) ainsi que son intégration sur le territoire choisi ?


Le projet vise à proposer une solution opérationnelle au manque de logements de qualité adaptés aux travailleurs saisonniers, particulièrement en Gironde et sur le Bassin d’Arcachon. Il s’inscrit dans une démarche expérimentale de prospection et de Recherche & Développement.

Le travail mené a consisté à remettre en contexte la situation du logement des travailleurs saisonniers dans une perspective globale, en analysant leurs besoins, mais également les attentes des employeurs. En plus de répondre à un manque de qualité et de quantité de logements, il fallait proposer un modèle viable pour l’ensemble des acteurs du territoire.

Un choix découlant d’un fort parti pris a alors été fait, en accord avec la maîtrise d’ouvrage : celui de proposer une résidence mobile pour les travailleurs, répondant ainsi à l’une de leurs principales caractéristiques. De là a été élaborée une programmation qui tient compte des besoins et attentes des travailleurs. Les propositions architecturales sont des déclinaisons de ce parti pris : une résidence mobile sur l’eau, sur camions, ou sur rails. A
partir de la proposition de résidence mobile flottante et de la programmation, une étude de faisabilité prospective a été menée, afin de lever des questions aussi bien juridiques, techniques ou économiques.

Pour aller plus loin, le projet a ensuite conduit à formuler la proposition d’un mode de gouvernance hybride et souple en identifiant les acteurs aussi bien privés que publics amenés à jouer un rôle dans la constitution du projet. C’est dans ce cadre également que l’acceptabilité du projet a été travaillée, à l’échelle du territoire et de ses habitants.

Dans cette démarche également, quelques pistes ont été apportées concernant la gestion du lieu, tenant compte des caractéristiques anthropologiques des travailleurs saisonniers. Cela a pris la forme de l’élaboration d’une charte d’adhésion des entreprises voulant réserver la résidence pour leurs employés saisonniers, ainsi qu’une ébauche de réglementation du fonctionnement interne du lieu. La recommandation principale ici est la
présence permanente d’un concierge dans la résidence.

A l’issue de ce travail mené par les étudiants a ainsi été formulée une première vision globale d’un projet d’une résidence mobile pour travailleurs saisonniers. Le modèle élaboré se veut assez générique et donc modulable à l’évolution du projet par la suite.

Commanditaire : Domofrance

Etudiants : Amélie Chalard, Antoine Fischer, Agathe Mattei, Pierre Wenzel (Sciences Po Bordeaux) ; Alec Petrod, Lucas de Oliveira Holmes, Dimitri Panazol (ensapBx)

Tutrice : Géraldine Valois, architecte et enseignante à l'ensapBx

Figure dans les rubriques
Projets collectifs Sciences Po / architecture


HAUT