Université de BordeauxCluster of excellence

Rencontre #19 : Gratuité des transports publics, à quel prix ?

07/10 : 18h - 19h30

Alors que de plus en plus de villes optent pour la gratuité de leurs transports en commun, le Forum urbain propose de réfléchir aux tenants et aboutissants de ce choix sur nos déplacements et modes de vie urbains. L'occasion d'une rencontre avec le chercheur Maxime Huré le 7 octobre 2019 aux Archives de Bordeaux Métropole.

Publié le mercredi 17 juillet 2019
Rencontre #19 : Gratuité des transports publics, à quel prix ?


La gratuité est-elle compatible avec l'investissement nécessaire dans les infrastructures de transport en commun ? Pourquoi se priver de la contribution des usagers ? La gratuité attire-t-elle les automobilistes vers les transports en commun ? Quels autres leviers pour augmenter leur fréquentation ?


Autant de questions auxquelles le politiste Maxime Huré, enseignant-chercheur à l'Université de Perpignan / laboratoire Triangle, a apporté des éléments de réponse grâce aux résultats de l'enquête qu'il a mené pendant un an à Dunkerque, première agglomération en France à mettre en place la gratuité de ses transports en commun en septembre 2018.

Alors qu'une large part des habitants sont captifs des transports en commun, la métropole de Dunkerque a préféré les bus gratuits pleins aux bus payants à moitié vides. Poursuivant des objectifs à la fois socio-économiques (augmentation du pouvoir d'achat des ménages modestes, redynamisation de l'activité du centre-ville) et environnementaux (réduction de la congestion et des nuisances), cette nouvelle politique tarifaire s'est également accompagnée d'une importante amélioration de l'offre de services (5 lignes de bus à haut niveau de service, aménagements de l'espace public).

> Lire la synthèse des résultats de la 1ère phase de l'enquête coordonnée par Maxime Huré (publiée sur Urbis, le mag en juin 2019)


A l'occasion de notre rencontre, Maxime Huré est revenu sur la manière dont se sont construites les politiques de gratuité des transport en France et ailleurs depuis les années 1970, les raisons de leur multiplication aujourd'hui en Europe et les transformations des usages du transport public et les représentations de la ville qu'elles induisent.

Pour débattre des bénéfices et/ou limites à court et moyen terme de la gratuité des transports, nous avons également convié :
Claire-Marine Javary, chargée d'étude pour l'association VIGS (Villes Innovantes et Gestion des Savoirs), à présenter les résultats de l'étude sur Dunkerque ;
Jean-Marc Offner, directeur de l'agence d'urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine (a'urba), à réagir.

L'économiste Guillaume Pouyanne, enseignant-chercheur à l'Université de Bordeaux / GREThA, spécialiste des questions de mobilité, animait les échanges.

Précédée d'une visite du bâtiment des Archives de Bordeaux Métropole à 17h30, la rencontre a été suivie d'un moment de convivialité pour prolonger les échanges.

Ecouter l'intervention de Maxime Huré :



> Lire l'article de Sud-Ouest du 9 octobre
"La gratuité des transports divise"

Date et lieu
: lundi 7 octobre 2019, aux Archives de Bordeaux Métropole (Parvis des Archives, 33100 Bordeaux - accès tram A arrêt "Jardin botanique" / parking sur place)



HAUT