Université de BordeauxCluster of excellence

Le Parc d’activités des Etangs à Floirac

Le Parc d’activités des Etangs à Floirac

Comment activer et pérenniser des usages sur un site souffrant d’une image dégradée ? Comment transformer les atouts du terrain en leviers pour l’aménagement et l’activation de celui-ci ?  


La Rive Droite occupe un place stratégique dans le développement urbain et économique de la Métropole, comme en témoignent les importantes opérations d’aménagement et de renouvellement conduites par la Métropole et l’EPA Bordeaux-Euratlantique. C’est dans ce contexte territorial de mutations urbaines profondes et rapides que s’insère le terrain d’étude, une parcelle de 13.000m² au cœur de la Plaine du Bas-Floirac, à proximité immédiate du parc des Étangs.

Ce terrain prend place dans une vaste zone d’activités industrielles et économiques qui accueille encore, malgré le déclin de l’industrialisation, plusieurs entreprises et artisans. Le Bas-Floirac présente de vastes secteurs de friches et zones en devenir, qui constituent autant de potentiels de rééquilibrage du projet urbain. Alors que le territoire risque d'évoluer vers un morceau de ville centré sur le secteur tertiaire et l’accueil de logements, mettant fin à la mixité dans l’emploi des espaces qui caractérise actuellement le centre de Floirac, l'enjeu est précisément à la reconnaissance du potentiel d'accueil de nouvelles populations et d’activités économiques innovantes qu’offre la Plaine floiracaise.

Dans ce contexte, la commande du GIP-GPV se concentrait sur plusieurs axes : explorer la possibilité de maintenir sur le site étudié une certaine mixité fonctionnelle ; envisager l’évolution et la transformation de la parcelle au sein de la ZAC Garonne-Eiffel ; étudier des modalités de valorisation de cet espace à différentes échéances temporelles.

Comment activer et pérenniser des usages sur un site souffrant d’une image dégradée ? Comment transformer les atouts du terrain en leviers pour l’aménagement et l’activation de celui-ci ?  Quelle programmation pertinente mettre en place, au vu de la place centrale du terrain d’étude dans le bas-Floirac ? Ces questions ont guidé la réflexion et vers une stratégie en trois temps : court, moyen et long termes, avec une place clé attribuée à l’urbanisme transitoire. Ce découpage en trois temps permet de rester humble face à l’ampleur de la tâche que représente l’activation d’une si grande parcelle. L’urbanisme transitoire permet en outre de proposer des usages et des aménagement légers et réversibles, donnant le droit à l’essai, à  l’erreur, et ainsi la possibilité de travailler dans un processus itératif avec les habitants pour aménager un territoire vivant qui répond à des besoins identifiés.

Commanditaire : GIP GPV

Etudiants : Victoria-Anne Michel, Candice Mercier, Maureen Valade, Thomas Laudrain, Gabrielle Fontaine (Sciences Po Bordeaux) ; Bérengère Brian, Marie Le Pors (ensapBx)

Tuteur : Mathieu Zimmer, gérant de l'agence Deux Degrés

Figure dans les rubriques
Projets collectifs Sciences Po / architecture


HAUT